L’hypermétropie est un trouble de la vision dû majoritairement à un œil trop court : la distance entre la cornée et la rétine est insuffisante. L’image se forme en arrière de la rétine, ce qui explique que l’hypermétrope voit mieux de loin que de près.


L'hypermétrope a des difficultés pour voir de près et pour lire, il voit généralement assez bien de loin.
La vision nette n'est possible qu'au prix d'une accommodation forcée qui, à la longue, se révèle éprouvante. Ce trouble s'accompagne souvent d'une sensation de fatigue visuelle. L'hypermétropie est l'opposé de la myopie.

hypermetropie-optique-entrevue

Comment se manifeste l'hypermétropie ?


Pour obtenir une vision claire, l’image des objets doit être focalisée sur la rétine. Lorsque cette focalisation ne se fait pas correctement, la vision est floue. L'accommodation permet de mettre au point la vision nette au loin. Le cristallin est une lentille située dans l’œil ayant un rôle "autofocus" permettant l'accommodation, c’est à dire la mise au point automatique.
L'hypermétropie faible est compensée par l'accommodation du cristallin, ramenant l’image sur la rétine et la vision reste bonne quand le sujet est jeune. 
L'hypermétropie se manifeste habituellement tardivement. En effet, vers 35-40 ans, le pouvoir d'accommodation diminue et la vision devient moins nette de près pour la lecture ce qui entraîne une presbytie précoce.
Quelques années plus tard, la vision de loin baisse à son tour.

A l'âge de la presbytie pour les sujets entre 40 et 45 ans, la baisse de vision évolue rapidement. Elle nécessite un changement fréquent des lunettes à foyers progressifs.

Symptômes de l'hypermétropie


L'enfant est souvent faiblement hypermétrope dans le jeune âge. De la même façon, tout le monde est plus ou moins astigmate. Ces défauts ne sont pas toujours à corriger par des lunettes. Il n'est généralement pas nécessaire de corriger une hypermétropie faible chez l'enfant en l'absence de strabisme. 
On est souvent hypermétrope sans le savoir. La plupart des gens ne réalisent pas qu’ils sont hypermétropes avant la trentaine. Les symptômes apparaissent souvent lors d'une atteinte de l'état général comme le surmenage, l'anxiété, une intervention chirurgicale ou encore un accouchement.

Correction de l’hypermétropie


Il existe trois niveaux d’hypermétropie :
- Une « petite » hypermétropie de 0 à 2 dioptries* ;
- Une hypermétropie « moyenne » entre 2 et 6 dioptries ;
- Une « forte » hypermétropie au-delà de 6 dioptries et jusqu’à environ 20 dioptries.

* La dioptrie est l’unité caractérisant la valeur du trouble visuel, comme celle du verre qui va le corriger.


Chez l'hypermétrope jeune, l'acuité visuelle de loin et de près paraîtra souvent bonne si l'hypermétropie est faible. La correction de l'hypermétropie est généralement inutile en l'absence de symptômes. La correction se fera utile plus tard, à l'âge de la presbyte, soit après 40 ans. 
De plus, si l'hypermétropie est forte, la correction est nécessaire. Il faut souvent corriger faiblement au début pour que l'enfant tolère ses lunettes puis d'augmenter les verres jusqu'à ce que la correction nécessaire soit supportée.
L'hypermétrope plus âgé verra flou de loin et de près puisque son cristallin accommode moins. Les verres progressifs sont souvent indiqués à partir de 40 ans pour corriger la vision de loin et de près. 

Plus l'hypermétropie est forte, plus petite sera la zone de vision qui ne nécessitera donc pas une correction permanente. 

Soigner l'hypermétropie


La correction de l'hypermétropie peut se faire aussi par la chirurgie, après 18 ans seulement. Cette chirurgie se fait à l'aide d'un laser qui fait bomber la cornée. Pour l'hypermétropie forte, on place un implant dans l’œil en l'absence de contre-indication. Le sujet hypermétrope-presbyte est le meilleur candidat à l'opération de la presbytie par laser.

Ces opérations sont plus délicates que pour un sujet myope mais donnent d'excellents résultats et rendent au sujet une bonne vision de près comme de loin